« Ali Bongo Ondimba au cœur de Kinguélé », est la titraille choisie par le quotidien ‘’L’Union’’ pour relayer l’évènement, avec à l’appui, des illustrations concomitamment captivantes et émouvantes, décrivant le bain de foule inédit qu’a pris Ali Bongo, embrassant, au passage, des jeunes et adultes et portant à l’épaule des bébés issus de familles indigentes.

Massacre_des__tudiants_2

Pour le plus vieux quotidien du Gabon, le principal objectif visé à travers cette visite inopinée, est de « renouer le contact avec les populations des quartiers sous-intégrés et toucher du doigt les dures réalités de la vie dans les circonscriptions administratives, en vue d’envisager de manière pragmatique leur amélioration ».

Ali_9_nargue_les_pauvres_gaboma

Ali Bongo Ondimba voulait aussi, poursuit le canard, vérifier si les dons qu’il avait faits suite aux sollicitations de certains habitants du cru étaient arrivés à bon port. « Malheureusement, ce n’était pas le cas », déplore notre confrère.

Abondant dans le même sens, le quotidien étatique, ‘’Gabon Matin’’, placarde en sa manchette, images en renfort: « Ali Bongo Ondimba descend à Kinguélé », précisant qu’ « il s’agissait pour lui de toucher du doigt les réalités vécues au quotidien par les populations de cette partie de la capitale confrontée à d’énormes difficultés ».

Massacre_des__tudiants_1

En scandant que les habitants de Kinguélé ont accueilli Ali Bongo Ondimba dans une ambiance électrique, le doyen Alexis Koumba, qui était sur les pas du visiteur peu ordinaire, ‘’insolite’’, prêtez-moi l’expression, estime que cette puissante mobilisation spontanée des hôtes d’ABO

Après Kinguélé, souhait formulé ou information relayée par ‘’Gabon Matin’’, je n’en sais rien, « on peut s’attendre à ce que des visites du même genre soient effectuées dans d’autres quartiers de Libreville et même à l’intérieur du pays ».

Source: LVPDG