Ali Bongo et son régime usent du mensonge de manière routinière dans l'exercice de leurs fonctions, et ces nombreuses transgressions éthiques et morales se produisent à tous les niveaux de gouvernance du pays. Ces personnes mentent depuis si longtemps qu'elles sont désormais insensibles à l’éthique, et utilisent justifications et rationalisations pour tenter de surmonter toute situation. L’acceptation tacite de la malhonnêteté par ceux qui prétendent que la production du récépissé d'un hypothétique acte de naissance par les autorités de Nantes, à Ali Bongo, devrait clore le débat constitutionnel, facilite l'hypocrisie et le mensonge qui sont si répandus parmi les dirigeants Gabonais.
1. Il a utilisé des faux documents dans son dossier pour l'élection présidentielle. Est-ce acceptable?
2. Sa mère présumée a raconté une histoire fausse, faisant état d’un accouchement par césarienne, et de comment elle avait fui l'hôpital avec son bébé quelques heures après sa césarienne parce qu'une guerre civile venait d’éclater. Une vérification historique de ces événements prouve que cette histoire est fausse. Est-ce acceptable?
3. Ali Bongo a publié dans le journal Le Monde, une fausse photo de son enfance et un autre faux document de naissance qu'il prétendait avoir obtenu de certaines archives à Brazzaville. Est-ce acceptable?
4. Les services de Nantes ont d'abord dit que l’acte de naissance d'Ali Bongo y était inexistant. Puis ils ont récemment émis un récépissé de naissance à cet effet. Ces deux réponses du même service sont contradictoires. L'une d'elles est évidemment fausse; est-ce acceptable?
Cette énumération prouve que les forfaitures d'Ali Bongo sont si nombreuses et si profondément troublantes, qu'il est impossible pour le débat sur l'inconstitutionnalité d'Ali Bongo d’être clos. Compte tenu de toutes ces transgressions, il est pratiquement impossible pour un citoyen gabonais pensant, de considérer Ali Bongo comme ayant toutes les exigences individuelles d'un président légitime. Ali Bongo a menti à propos de tout; il a menti au sujet de sa naissance, de son enfance, de son éducation, etc. Comment peut-il maintenir l'image d'intégrité qu'un président doit projeter? Il ne le peut pas. La malhonnêteté d'Ali Bongo est tellement omniprésente qu'il ne considère plus cela comme déshonorant, ou même mauvais. Pour lui, la fin justifie les mensonges.
Une nation, une république, un pays, se construit sur des valeurs telles que: la loyauté, le devoir, le respect, le service désintéressé, l’honneur, l’intégrité et le courage personnel. Plus qu'une simple collection de vertus, ces valeurs sont la trame qui donne un sens à une nation et lui fournit un cadre solide pour son développement. C’est à cause de ces valeurs, que les citoyens se tiennent mutuellement responsables devant ces normes. Le mensonge ne peut aider à construire une nation, il la corrode; il la détruit. Ali Bongo et ses mensonges sont en train de détruire le Gabon. Il doit partir! C’est un impératif.
Source : Charlie M. - Le Gabon énervant